Les étapes clefs de la RT2012

L’objectif de ce dispositif est de contribuer à l’amélioration de la performance énergétique des bâtiments neufs en attestant de la prise en compte de la réglementation thermique, et ceci à tous les stades d’un projet de construction. L’attestation au stade PC (Permis de Construire) est requise dans le dossier de demande de permis de construire. Elle est en règle générale établie par un bureau d’étude à l’issue du calcul de performance énergétique (calcul du Bbio). Elle sera réutilisée à l’achèvement des travaux pour rendre compte de la bonne prise en compte de la RT2012.
Une étude thermique mesure et définit le coût énergétique d'un bâtiment après en avoir étudié plusieurs critères. L’étude thermique apporte les solutions à mettre en œuvre pour une meilleure maîtrise des dépenses en énergie, tout en accroissant le confort, le tout dans le respect de la planète. Pour y parvenir, des techniques performantes de chauffage et une meilleure utilisation des énergies renouvelables et locales sont proposées. Depuis janvier 2013, une étude thermique est obligatoire dans le cadre de la RT2012 : elle permet l’établissement des deux attestations RT2012 demandées depuis cette date pour toute construction neuve.
Même si seul le test d’infiltrométrie effectué en fin de chantier est obligatoire dans le cadre de la réglementation, il est vivement conseillé de mener également un test d’infiltrométrie au moment où la construction est hors d’eau et hors d’air : ce test d’infiltrométrie en cours de chantier permet la localisation précise d’éventuelles fuites d’air qui peuvent ainsi être corrigées avant la pose des finitions.
Le test d’infiltrométrie est l’un des moyens les plus efficaces pour repérer précisément les déperditions d’air qui affectent une construction, la rendant énergivore et peu confortable. En janvier 2013, la RT2012 a rendu obligatoire la réalisation d’un test d’infiltrométrie en fin de chantier pour les constructions neuves. Ce test d’infiltrométrie en fin de chantier permet de s’assurer d’une étanchéité à l’air du bâtiment conforme aux règles en vigueur.
La production d'un Diagnostic de Performance Energétique dans le neuf est obligatoire pour tout bâtiment neuf ou toute partie nouvelle de bâtiment, pour lesquels la demande de permis de construire est postérieure au 1er juillet 2007. L’établissement de ce DPE passe par un professionnel certifié, indépendant du maître d’ouvrage et du maître d’œuvre.
Pour satisfaire aux obligations de la RT2012, deux attestations sont requises, la première au dépôt du permis de construire et la seconde attestation en fin de chantier. L’attestation de fin de chantier est transmise en mairie par le maître d’ouvrage au plus tard à l’achèvement des travaux. Dans l’attestation de fin de chantier, le maître d’ouvrage reconnaît la prise en compte de la réglementation thermique 2012 par le maître d’œuvre, si celui-ci a été missioné pour la conception de l’opération et la réalisation des travaux, ou à contrario par le maître d’ouvrage lui-même.

AeroBat est-il en mesure de répondre aux 6 étapes clefs ?

On ne peut pas être juge et partie
AeroBat ne peut réaliser une étude thermique et un contrôle de l'étanchéité à l'air sur le même chantier, c'est pourquoi il s'appuie sur l'aide de confrères habilités pour réaliser les deux premières étapes clefs du chantier. Il s'appuie sur un deuxième confrère pour la réalisation du DPE Neuf. Pour plus de facilités, AeroBat s'occupe de la mise en relation et vous permet de n'avoir qu'un seul interlocuteur tout au long du chantier.

Quelles sont les erreurs à éviter pour mon projet ?

Il vaut mieux trop tôt que trop tard

L’étanchéité à l’air doit être prise en compte dès la partie « conception ». Penser à quelle méthodologie adapter, quels matériaux utiliser, …

Le test intermédiaire permet aussi d’éviter les mauvaises surprises à l’achèvement des travaux. La maison à ossature bois est le meilleur exemple : Imaginons ensemble qu’à la fin des travaux, la valeur du test soit supérieure à l’objectif imposé par la RT2012 ou l’étude thermique, et que les correctifs nécessaires soient à apporter sur la membrane d’étanchéité à l’air (ou pare-vapeur / frein-vapeur) située derrière le doublage. Démonter tout ou une partie du doublage parait inconcevable. L’investissement d’un test intermédiaire permet la vérification et l’amélioration dès la phase chantier afin de vous éviter toute mauvaise surprise (économique et chronologique).

Quelles seront les évolutions de la RT2012 ?

Une évolution surtout environnementale…

La fameuse RT2020 est encore en cours d’écriture, elle ne sera d’ailleurs probablement pas applicable dès le 1er Janvier 2021 mais on « connait » déjà quelques-unes de ses évolutions.

Il ne s’agirait d’ailleurs pas d’une nouvelle réglementation thermique mais plutôt une réglementation environnementale, pour réduire en priorité les émissions de gaz à effet de serre pendant la construction des bâtiments. Ce qu’il faut savoir, c’est qu’on a un bilan carbone plus important pendant la construction que pendant l’exploitation du bâtiment pendant plusieurs dizaines d’années. La nouvelle réglementation étudie donc les moyens nécessaires à la réduction des bilans carbone.

Concernant l’étanchéité à l’air des bâtiments et des réseaux de ventilation, il ne devrait pas y avoir de changement significatifs, ni de futurs obligations. Peut-être juste une étendue des tests obligatoires pour les bâtiments tertiaires de petites tailles (< 3000 m²) mais il faudra attendre encore un peu…